Aides aux stations-service : la FISAC à la rescousse

Faisant écho à la mise en sommeil du Comité professionnel de distribution de carburants, le secrétariat d’État chargé du Commerce et de l’Artisanat a réagit. Il annonce que le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (Fisac) poursuivra l’action du CPDC. Ce qui surprend le CNPA, la F.N.AA, l’Ufip, la FFPI et l’UIP qui siègent au conseil d’administration du CPDC. Rappelons que ce dernier a suspendu son activité pour protester contre sa disparition à venir…

A ce sujet, la Secrétaire d’État du commerce et de l’artisanat, Carole Delga, s’est fendue d’une déclaration explicite par le biais de son cabinet : « Au regard des premières conclusions, les stations-service indépendantes seront éligibles au nouveau Fisac dans le cadre de la loi Artisanat, Commerce et Très petites entreprises (ACTPE) du 18 juin 2014, et dont l’appel à projet sera lancé en janvier 2015. » Ce changement de cap entraîne un afflux de subventions pour le FISAC. Ses crédits seront désormais de 17 millions d’euros dans le projet de loi de finances 2015. De quoi soutenir les petits distributeurs indépendants de carburant.

Le jeu est désormais dans les mains de la FISAC. Ce qui laisse les organisations professionnelles circonspectes comme le confirment les dirigeants du Conseil National des Professions de l’Automobile: «La décision de fermer le CPDC avec pour seule alternative le Fisac, ne garantit aucune perspective de financements pérennes crédibles.» Reste à savoir si le FISAC remplira le même rôle que le CPDC. Dans le cas contraire, des milliers de stations-service pourraient prochainement disparaître en France.