L’état veut davantage de voitures électriques

Est-ce un signe annonciateur d’un bouleversement dans le monde automobile pour diminuer la pollution, notamment dans les grandes villes ? Toujours est-il que les pouvoirs publics se mobilisent pour accentuer le développement des véhicules électriques.

Des lois sont mises en place afin de déployer davantage d’infrastructures de recharge. Une autre loi vise à exonérer les opérateurs nationaux de redevance domaniale. D’autres lois sont à l’étude avec en toile de fond, cette même volonté d’inciter les automobilistes à rouler électrique. Revenons sur ces lois. Ainsi, le Ministre de l’Economie Arnaud Montebourg a annoncé une modification du décret encadrant le bonus malus automobile. A partir du 1er juillet 2014, le bonus automobile sera étendu aux véhicules électriques en location longue durée ou location avec option d’achat.

Cela fait écho au projet de loi présenté en février dernier par les députés socialistes à l’assemblée nationale, qui stipule que « l’Etat ou un opérateur au sein duquel l’Etat détient une participation, peut implanter sur le domaine public des collectivités territoriales des infrastructures nécessaires à la recharge de véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables, sans être tenu au paiement d’une redevance, lorsque cette implantation s’inscrit dans un projet de dimension nationale ». Pas de doute, le gouvernement fait les yeux doux à ceux qui souhaitent rouler « branchés ».

Il est vrai que le premier trimestre n’est pas encourageant. Les ventes de voitures électriques ont chuté de 30 % en France ! Cette baisse inquiète les constructeurs de véhicules électriques qui tablent sur la prise de position de l’Etat pour booster les ventes.