La nouvelle DS 5 se dévoile à Genève

Elle a attiré les regards et attisé les convoitises au salon de Genève. Telle une star, la Citroen DS5 a profité des feux des projecteurs pour montrer son nouveau visage. Celle que l’on appelle désormais la DS 5 a soigné sa forme grâce à un restylage catégorique. Quels changements notables? Outre la modification du nom à peine perceptible (Citroën DS5 en DS 5), on retiendra sa nouvelle face avant. Les phares empruntent les technologies LED et Xénon. La calandre grillagée épouse une forme hexagonale avec un contour en chrome. Apparaissent les lettres DS. Avec la disparition du double chevron, ces lettres marquent l’émancipation de DS vis-à-vis de Citroën. Pour mieux s’en convaincre, il suffit de regarder l’arrière de la «belle» pour retrouver le sigle DS, toujours sans «Citroën»…

L’habitacle devient plus raffiné et gagne un écran tactile couleur avec différentes fonctions comme le Mirror Link, le MyDS et le New Mirror Screen connecté au smartphone. La sécurité est une des priorités de la DS 5. Ainsi, elle se dote d’équipements de série ou en option (packs) tel que le système de surveillance d’angle mort (SAM), le pack Mapping, le pack Tracking pour géolocaliser la voiture en cas de vol, le pack Monitoring qui informe de l’état de la voiture… S’ajoutent aussi l’alerte de franchissement involontaire de ligne à caméra, la caméra de recul, l’aide au démarrage en pente, de la vision tête haute, des sièges massant. Sans oublier le système d’ouverture et de démarrage sans clé, et la climatisation automatique bizone.

Quels moteurs pour propulser le DS 5? Le bloc BlueHDi avec les versions 120 ch, 150 ch et 180 ch. Les consommations sont raisonnables, oscillant entre 3,8 l/100 km et 4,3 l/ 100 km. Les blocs essence seront aussi de la partie avec le THP 165 couplé à une boîte automatique EAT6 et le THP 210 (210 ch). Une version Hybrid 4X4 développant 200 ch, complète le chapitre «motorisations». La DS 5 sera commercialisée à partir de juin 2015 en Europe.