Le Kadjar, mieux que le Captur ?

La nouveauté chez Renault, c’est le crossover Kadjar découvert au dernier salon de Genève. Le premier SUV compact de Renault débarque en juin dans toutes les concessions de la marque française en versions 4X4 et 4X2. Il emprunte la même plate-forme technique que son rival Nissan Qashqai et possède une garde au sol de 20 cm. Soulevons le capot pour découvrir une gamme de moteurs essence et diesel oscillant entre 90 à 160 chevaux. Tous héritent d’une boite manuelle 6 vitesses. En entrée de gamme essence, le moteur est un bloc 3 cylindres 0,9 litre. La version phare est le 1.6 dCi 130 qui procure un bel agrément grâce à son couple. Sa consommation frise les 5,5 l/100 km en cycle mixte.

Esthétiquement, le designer Laurens van der Acker a dessiné le Kadjar à mi-chemin entre un Captur et un Qashqai. Que retenir de ses caractéristiques techniques? Ce SUV familial 5 places mesure 4,45 m de long, disponible en transmission 4X2 avec motricité renforcée en option ou en 4X4. Ses principaux concurrents sur le marché des SUV sont le Nissan Qashqai, le Peugeot 3008 et la Kia Sportage. Son prix d’entrée avec les équipements de base est de 22990 ?.

Renault a mis l’accent sur les équipements de série. Selon les versions Life, Zen, Business, Edition One ou Intens (Zen +), ont retrouve l’aide au démarrage en côte, l’aide au parking arrière et avant, le régulateur limiteur de vitesse, alerte de franchissement de ligne, capteurs de pluie et de luminosité, reconnaissance de panneaux de signalisation, système multimédia R-Link 2 (GPS, etc.), la climatisation manuelle, radio CD MP3, Bluetooth, reconnaissance vocale, caméra de recul, prise USB et jack, rétroviseurs électriques et dégivrants, jantes alliage 17 », volant cuir… Bref, le Kadjar est bien pourvu.

En résumé, Renault tente un pari audacieux. Deux ans après la sortie triomphale du Captur, le constructeur français persiste dans l’univers très porteur du crossover avec son Kadjar, nom tiré d’une dynastie persane.