Les voitures se connectent

Les constructeurs automobiles veulent révolutionner les voitures. 420 millions d’entre elles seront connectées en 2018 contre seulement 45 millions en 2013. En résumé, les voitures seront dotées d’une connexion mobile afin qu’elles puissent communiquer avec le reste du monde. Il sera ainsi possible d’ouvrir les vitres du véhicule avec son smartphone. La voiture deviendra intelligente et s’alignera sur la célèbre voiture de la série américaine K2000 dans les années 80. Quand la science-fiction devient une science réelle…

Outre les progrès technologiques qu’il convient de souligner, ces avancées engendrent également des retombées économiques : soit 8 milliards d’euros d’ici quatre ans, revenus liés à cette connectivité des voitures. Bon nombre de voitures haut de gamme intègrent déjà dans leur équipement de série, les fonctions de voiture communicante. Elles seront rejointes prochainement par toutes les autres gammes puisque la réglementation européenne eCall va imposer aux constructeurs de rendre leurs véhicules connectés. Projet qui entrera en vigueur à partir de fin 2015. L’objectif est que ces voitures du futur puissent envoyer systématiquement un signal de détresse en cas d’accident. Les secours interviendront plus rapidement et cela sauvera des vies. La France est en première ligne. En 2015, elle abritera le plus grand test de voitures connectées entre elles avec 3000 voitures « lâchées » sur 2000 km de route. Elles s’informeront des obstacles.

Les prix des voitures n’augmenteront pas outre mesure car les systèmes d’appel d’urgence eCall seront gratuits d’après la commission européenne. Enfin, d’autres applications sont envisagées comme les services d’aide à la navigation et de sécurité.