Le marché de l’automobile retrouve des couleurs

Truche location s’intéresse de près au marché de l’automobile en France. Les Français sont-ils davantage loueurs qu’acheteurs ? La location est une solution qui compte de nombreux adeptes mais certains préfèrent encore acheter. Un tour d’horizon s’impose.

En un an, le marché de l’automobile français enregistre une hausse de 8,9 % de ventes de voitures particulières neuves. Soit une augmentation de 179 871 immatriculations en un an. Comparaison faite entre mars 2013 et mars 2014. Cette éclaircie a été palpable en mars lors des premiers bilans. En effet, l’hiver 2014 a vu 446 615 voitures particulières neuves immatriculées. Ce qui se traduit par une augmentation de 2,9 % en trois mois.

A s’y pencher de plus près, on découvre que les utilisateurs sont moins tentés par le diesel que dans le passé (65,7 % en 2014 contre 68,7 % en 2013). Le diesel ayant moins la côte en raison de l’impact écologique.

Le marché des véhicules utilitaires légers est moins en forme. Certes, il booste ses ventes de 1,6 % d’augmentation en un an avec 33 405 immatriculations mais le premier trimestre est en berne. Moins 1,6 % de véhicules utilitaires vendus en trois mois (janvier à mars 2014) avec seulement 91 014 immatriculations.

Les « gros bras » que sont les véhicules industriels de plus de 5 tonnes ne sont pas épargnés. De mars 2013 à 2014, le marché accuse une baisse brute de moins 8,8 % avec 3242 immatriculations. Fort heureusement, la tempête semble passée puisque les véhicules industriels mis en circulation de janvier à mars 2014 sont au nombre de 10 670. Soit une augmentation exponentielle de 6,6 % lors du premier trimestre. Ce qui est encourageant.