Une expérience anti-pollution à Paris !

Encore une restriction. Après l’interdiction du port des oreillettes et du kit mains libres au volant, la ville annonce à titre expérimentale une nouvelle mesure depuis le 1er juillet 2015. Un arrêté autorise l’expérimentation d’une signalisation de zone de circulation restreinte à Paris. En clair, certaines voitures considérées comme polluantes au regard de leur taux d’émission de Co2, ne pourront pas circuler dans la commune de Paris, à l’exception du boulevard périphérique, du bois de Vincennes et du bois de Boulogne. Les poids lourds ne sont pas épargnés puisque les camions et autocars immatriculés avant le 1er octobre 2001 sont exclus des rues de la capitale (hors périphérique) entre 8h et 20h et 7 jours sur 7.
La durée de l’expérimentation est portée à trois ans. Au terme de ce délai, la ville de Paris décidera si cette restriction sera reconduite, étendue, aménagée ou suspendue. Tout dépendra de sa réussite à ou non à diminuer la pollution. Des panneaux commencent à être installés et indiqueront quelles sont les voitures interdites de circuler. Certains véhicules pourront toutefois rouler dans les zones de restriction mais à des heures et des jours très précis.

Autre dispositif mis en place dans le but de combattre la pollution : l’abaissement de la vitesse maximale de 90 à 80 km/h sur certains axes. La mairie de Paris laisse entendre que les verbalisations ne débuteront qu’en septembre mais d’autres catégories de voitures sont dans le collimateur. Ainsi, dès l’an prochain, les véhicules immatriculés avant janvier 1997 et les deux-roues enregistrés avant 2000 seront aussi bannis dans Paris, sauf pendant le week-end. On se doute que toutes ces mesures qui visent à réduire la pollution auront également pour effet de décourager les automobilistes à circuler dans Paris. Ce qui se fait dans toutes les autres grandes capitales européennes où sont privilégiés les transports en commun.