Voitures électriques : la Norvège en survoltage !

A la pointe de l’écologie, la Norvège incite ses automobilistes à rouler en mode électrique afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Actuellement, 32.000 voitures électriques sont en circulation, ce qui représente un véhicule pour 160 habitants. Un record mondial. En mars, la Tesla électrique a été la voiture la plus vendue de l’histoire norvégienne avec une entrée de gamme à… 60.000 euros.

Les automobilistes « électriques » risquent néanmoins de perdre des privilèges comme le droit d’emprunter les voies de bus, de ne pas payer leur stationnement sur les parkings publics, de s’y recharger gratuitement et d’être exonérés de péages urbains. Sans oublier le principal avantage qui est l’exemption des taxes, extrêmement onéreuses en Norvège. Bref, on se demande la raison de ce braquage à 180 degrés. Elle est simple. Le nombre croissant de voitures électriques cause des embouteillages dans les voies de bus et retardent les transports publics. Ce qui entraîne des coûts financiers conséquents et des grincements de dents du côté des usagers des transports en commun. Les abords d’Oslo sont englués par les voitures électriques. Ces conséquences incitent les pouvoirs publics à envisager des mesures. La plus probable : interdire l’accès des voies de bus aux voitures électriques, du moins aux endroits et moments les plus saturés.